AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Comment surprendre avec un DVD en une leçon !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Féminin Age : 28
Date d'inscription : 27/04/2010
Messages : 130
Pseudo : LolLy
Copyright : LolLy
Avatar : Rick Malambri
Groupe : Roméo & Juliette

Age du personnage : 23 ans
Origine : Australien
Statut : Célibataire
Occupation(s) : Etudiant en médecine



MessageSujet: Comment surprendre avec un DVD en une leçon ! Ven 30 Avr - 17:56

Quand je me levai ce matin-là, il fut encore une fois trop tard. Un réveil ? Oh si j’en ai un, mais à peine eut-il retentit que je l’avais directement éteint. Je m’étais alors reposé sur mon coussin, pensant me lever d’ici quelques secondes mais mon sommeil avait eu raison de moi et j’avais replongé en plein dans mon rêve inachevé. Heureusement moi, ça n’arrive pas tous les jours et puis même, ce n’est pas la direction qui va me faire peur, avec le nombre de cours que j’avais déjà séché. Ceci dit, cette année, j’étais assez motivé car si j’arrivais à passer les tests dans moins d’un mois, je pourrais entrer en internat à l’hôpital, voilà aussi pourquoi- étrangement – je passais plus de temps à la bibliothèque qu’avant. Déjà qu’on m’avait poussé très fortement à faire médecine, il fallait bien que j’y mette un peu d’enthousiasme sinon jamais je n’arriverai à sortir la tête de l’eau et de supporter cet endroit où mes parents m’ont envoyés. Il devait être aux alentours de dix heures quand je posai enfin un pied à terre et puis l’autre, pour me diriger tel un zombie vers la salle de bain. Automatiquement, j’allumai mon appareil Apple et branchai mon I-Pod sur ce dernier avant de mettre la musique à fond. Les voisins ? On est au vingt-et-unième siècle les gars, on s’en fou des voisins ! Sans plus attendre, je me glissai sous la douche et y restai pendant quinze bonnes minutes. En retard pour être en retard, à quoi bon se presser ? Je me postai ensuite devant le miroir pour me brosser les dents, arranger mes cheveux et mettre une petite touche de parfum, puis je revêtis un jean et un polo et le tour était joué. J’étais fin prêt à aller en cours, mais toutefois pas si motivé que ça.

Pendant la plus part de mes heures de cours, je pensai à ce qui allait se passer dès ce soir. Dans un premier temps, je devais boucler ma valise pour partir dimanche en Australie rejoindre ma famille. Je vous rassure, ça ne m’enthousiasme pas plus que ça, mais ce sont les obligations familiales et puis je dois bien avouer qu’un peu de soleil, du sable chaud, des anciens potes, des soirées sur la plage et tout ça, je ne dis pas non ! Secundo, il fallait que je vérifie que tout soit bien réglé pour mon départ et mon arrivée et puis tertio, j’avais rendez-vous ce soir avec Jaycee pour une soirée DVD. En espérant qu’elle ne se casse rien la miss maladroite, tout devrait se passer pour le mieux … j’ai bien dit « devrait » ! Nous avions prévu cette sortir depuis mercredi, sur Facebook, où elle m’avait finalement demandé de la surprendre … avec un film. Je veux bien que j’ai de l’imagination tout de même, mais sa réponse m’avait dans un premier temps surpris, mais la seconde suivante, j’avais déjà bien mon idée en tête et lui avait fait comprendre qu’elle serait vraiment surprise de voir ce que j’avais prévu de lui ramener. Est-ce qu’il n’y a que moi pour faire des coups pareils ? Non, je ne pense pas faire partie des pires, loin de là même. J’ai juste bénéficié d’un esprit vif et surprenant.

Je ne m’étais senti délivré qu’une fois que la sonnerie annonçant la fin des cours avait retentie. Comme tous les autres étudiants, j’avais rangé mes affaires et étais sorti de la classe plus vite que je n’y étais entré cinquante minutes plus tôt. Je restai quelques minutes à bavasser rapidement avec les potes dans les couloirs et puis sur la pelouse, où je m’étais posé pour profiter un minimum du soleil qu’il y avait dehors. Car il faut l’avouer, le climat me changeait beaucoup de celui que je connaissais en Australie. Peu après, je quittai les quelques potes avec qui j’étais resté pour me diriger vers le parking et monter dans ma voiture, la femme de ma vie ! Où est-ce que j’allais ? A la bibliothèque du centre ville bien entendu ! Où d’autre ? … Bref, j’y arrivai pas moins de cinq minutes plus tard. Quoi ? Vous dites que les gens mettent généralement quinze minutes pour y arriver ? C’est tout simplement parce que je ne suis pas comme les autres – et que je sais m’y faire. Une fois dans le magasin, je ne me dirigeai ni vers les films d’action, ni vers ceux à l’eau de rose ou encore moins vers ceux d’horreur. Un film historique alors ? Non non, rien de ça, et surtout rien d’aussi barbant. Vous vous demandez alors quel film je vais choisir et pourtant la réponse est simple. Devant moi, il y a une porte avec une pancarte indiquant « INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS ». Vous voyez où je veux en venir maintenant ? Une fois le DVD choisit, je présentai ma carte au vendeur et il enregistra ma location. Je n’avais maintenant plus qu’à rentrer chez moi et passer le temps sur Facebook ou autre.

Ce n’est que quinze minutes avant l’heure de notre rendez-vous que je quittai mes petites occupations pour partir de chez moi en direction de chez Jaycee. A vrai dire, il n’y avait pas vraiment eu d’heure précise, elle était tellement impatiente de me voir que j’ai même du me presser. Bon ok j’exagère un peu, mais n’empêche. Après avoir traversé le campus pour arriver à son bâtiment, je montai deux étages et arrivai devant sa porte. Evidemment, je pris soin de cacher la pochette derrière moi avant de frapper à la porte. Quelques secondes plus tard, elle m’ouvrait, le sourire aux lèvres, vraiment radieuse, me sautant presque au coup. La serrant contre moi, je dis simplement « moi aussi je suis content de te voir ! ». Je lui souris, lui fit un bisou sur la joue et la lâchai. Je la regardai ensuite avec ce sourire en coin qui voulait dire beaucoup de chose « J’espère que t’es en forme, parce que tu risques d’être surprise. » Voyant son air interrogateur, je présentai le DVD devant moi et tout sourire aux lèvres, j’attendis sa réaction quand elle se rendrait compte qu’il ne s’agissait ni plus ni moins d’un film porno.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInvité
Invité




MessageSujet: Re: Comment surprendre avec un DVD en une leçon ! Dim 2 Mai - 16:16

Bien que Jaycee soit depuis longtemps habituée aux réveils matinaux, on ne pouvait pas dire qu’elle ait plus facile à ce faire que n’importe quelle personne normalement constituée. Toute son enfance, elle s’était levée tôt, même pendant le week-end, que ce soit pour suivre des leçons de piano, participer à l’activité du jour proposée – imposée – par ses parents, ou simplement assister à la messe du dimanche à l’église. Monsieur et Madame Wagner étaient très catholiques et pratiquaient tellement activement leur religion, que Jaycee ne se souvenait pas avoir mangé un seul repas sans avoir prié. Elle-même ne s’était jamais vraiment posé la question, tant qu’elle vivait sous le toit de ses parents – c’est-à-dire jusqu’au mariage arrangé, en théorie –, elle devrait se plier à la plupart des règles. Mais tout de même... elle se souvenait de la première fois qu’elle avait mangé à Vasterbotten : quel changement ! Et, dans un plus large registre, quel choc des cultures ! Ce n’était pourtant pas ce qui l’avait empêchée de s’intégrer rapidement. Son éducation fort chrétienne lui avait donné des principes incontournables, elle était consciente de surprendre par quelques unes de ses actions de temps en temps, mais se mêler à la masse ne lui avait posé aucun problème. Il y avait à l’université d’Umeå beaucoup d’étudiants étrangers, et tous avaient quelque chose de particulier. Accepter les différences des autres était sans doute la première chose à faire si on ne voulait pas se retrouver tout seul, et si certaines des actions – ou non-actions – de Jaycee la faisaient passer pour une sainte nitouche, elle n’avait eu aucun mal à se forger des amitiés sincères dans cette école. Nick McKenzie faisait d’ailleurs partie de ces amis, et passer un moment avec lui n’était jamais de refus. De leur première rencontre, il y a plusieurs mois, il restait à la jeune fille comme souvenir une fine cicatrice à présent presque invisible sur la paume de sa main, et aussi le fait qu’elle le considérait maintenant comme un superhéros. Sa relation avec le jeune médecin était d’autant plus authentique que Jaycee n’avait jamais, jamais eu l’impression qu’il la voyait comme un loup affamé verrait un morceau de steak. Et ça, c’était un sentiment que même Theodor Svensson, qui pourtant était le garçon qui avait le plus marqué Jaycee à Umeá, n’avait réussi à lui donner qu’après de nombreux efforts... Mais ça, c’était une toute autre histoire.

Quelques jours plus tôt, Nick et Jaycee s’étaient mis d’accord pour passe rune soirée ensemble, à regarder un film en DVD. Celui-ci serait à choisir par le jeune homme, et pour être honnête, il avait tellement fait languir son amie quant à son choix qu’elle était réellement impatiente. « Tu seras surprise, » lui répétait-il incessamment, sans pour autant lui dévoiler quoi que ce soit. Autant dire que l’attente n’avait pas été facile ! Sa journée s’était bien passée – à l’atelier, ses enseignants étaient plutôt satisfaits de son travail, et cela s’arrêtait là en ce qui concernait les cours. Un vendredi sur deux, Jaycee n’avait pas cours l’après-midi – de quoi être de bonne humeur, non ? La brunette avait passé son temps libre dehors. Il faisait plutôt doux pour une journée de la saison dans cette ville au climat peu tropical, autant en profiter ! Elle était restée sur le campus cependant, c’était la fin de la semaine pour tout le monde, et il fallait économiser son énergie pour ne pas tomber de fatigue devant la soirée qui s’annonçait excellente. Au final, elle n’avait pas fait grand-chose de sa journée : un petit tour au parc du campus, puis elle avait traînée avec quelques amis de sa faculté, mangé un morceau, massacré verbalement ses professeurs comme tout étudiant digne de ce nom, et elle était enfin rentrée à sa chambre d’universitaire, bien avant l’heure du rendez-vous. Il fallait faire un peu de rangement, et sans doute prévenir Nasty qu’elles auraient de la visite. Ceci dit, Nastasia l’avait infirmée qu’elle passerait sa soirée avec William, son petit-ami, et c’était d’autant mieux. Lorsqu’elle eut fini tous ses préparatifs, il ne lui resta plus qu’à prendre une douche rapide. A peine avait-elle fini de sécher ses cheveux qu’on frappa à la porte, et, sachant pertinemment qui était son visiteur, c’est avec un grand sourire que Jaycee ouvrit. « Nick, enfin ! » lâcha-t-elle pour témoigner de son impatience, alors qu’il n’était pas en retard. Aussitôt, elle lui sauta au cou, rayonnante de joie, et l’attira à l’intérieur. Il l’embrassa sur la joue, lui décrochant un grand sourire à fossettes, qui ne fit que s’intensifier en voyant le regard plein de mystère qu’il lui lançait. Intriguée d’une part, elle était déjà très curieuse de découvrir ce qu’il avait choisi. « J’espère que t’es en forme, parce que tu risques d’être surprise. » Elle hésita un instant devant cet air qu’elle n’arrivait pas à identifier, mais après tout, à quel point pouvait-il la surprendre avec un film ? Dans le pire des cas, il lui aurait apporté soit un documentaire, soit un dessin animé du genre Barbie et son fameux lac des cygnes. Elle s’empara de la pochette qu’il lui tendait, et l’examina quelques instants, sentant son visage se décomposer sous l’effet de la surprise qu’il lui avait promise. L’effet désiré était incontestablement obtenu. Ce n’était pas ce qu'elle croyait, si ? « Euhm... » Mais non, elle n’allait pas lui demander s’il lui avait amené un film porno, quand même ?! Retournant le boîtier dans tous les sens, elle fut obligée de se rendre à l’évidence, et bien qu’elle lutte contre ce désir, elle ne put s’empêcher d’éclater de rire. « Nick, espèce de pervers ! Alors comme ça, je ne t’inspire rien de mieux que... du porno ? » Faussement vexée, elle lui donna une petite tape sur l’épaule, puis l’invita à s’installer sur un des fauteuils. C’était sûrement une blague ? Il avait un autre film dans sa poche, ou quelque part d’autre, et ne faisait ça que pour voir sa réaction ? En tout cas, elle lui accordait le fait qu’il avait tenu parole quand il lui avait dit qu’elle serait surprise. Il aurait pu lui donner des dizaines et des dizaines d’indices que jamais elle n’aurait deviné le genre de son « film. » Se plaçant devant lui, elle croisa les bras sur sa poitrine, le regardant avec le même sourire amusé qu’elle n’arrivait pas à dissimuler. « Tu veux vraiment regarder ça ? »
Revenir en haut Aller en bas

Comment surprendre avec un DVD en une leçon !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gettin'over you :: Ecole Västerbotten. ♠ :: Campus Örnsköldvik. ♦ :: les demoiselles logent ici ; interdit aux messieurs :: Nastasia N. Roopertti & Jaycee N. Wagner-
menu1

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit