AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Atterissage Brusque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Féminin Age : 28
Date d'inscription : 08/05/2010
Messages : 38
Pseudo : Moka J. Thompson
Copyright : MAMZELLE-NESSA & DEVOTION
Avatar : Cam Giganget
Groupe : philémon & baucis

Age du personnage : 20 ans
Statut : Amoureux
Occupation(s) : Etudiant
Localisation : Un contrée lointaine


Diary
Notes personnelles:
Relationship:


MessageSujet: Atterissage Brusque Dim 9 Mai - 19:31

Le voyage entre la France et la Suède ne dure pas très longtemps en avions. J'aurais aimé que les heures soient plus longues. Et quand j'atterris, un peu brusquement il faut l'avouer, mon cœur battait beaucoup trop vite. J'avais peur, peur d'avoir fait le mauvais choix, peur de mes sentiments, peur de la confusion,... J'avais voulu dormir le plus longtemps possible et faire exprès de rater mon avion. Je n'avais pas réussir à dormir de la nuit. J'avais gardé les yeux rivé au plafond. Des que je fermais les yeux, je revoyais le jour où elle m’avait dit qu'elle m'aimait. Ma mère qui se leva assez tôt, me fit sortir de mon lit, c'est presque si elle ne m'habilla pas. Elle m'y conduisit même, enfin c'était mon père qui conduisait. Elle était joyeuse et écouta même autre chose que les CD préféré de mon frère. Elle avait fait mes bagages, je ne voulais pas y aller, je ne voulais pas faire mes valises. Je sais, je suis un gros trouillard, tout le monde me le dit, et pourtant le simple faite de penser à la revoir ne me semblait pas une bonne idée.

J'avais me valises en mains. Je pris mon GSM et appela Nick d'abord. Il fallait le prévenir que j'étais arrivé. Je lui demandai de ne pas venir me chercher même si c'était ce qui était convenu. Il ne posa pas de questions et raccrocha, je pense qu'il était occupé et que ca l'arrangeait dans un sens. Après je fis le numéro de ma mère et elle décrocha à la deuxième sonnerie. Elle semblait plus joyeuse que d'habitude, je savais qu'elle se forçait pour me donner du courage. Notre conversation dura longtemps, je m'assis sur un banc dans l'aéroport, mes valises étaient devant moi. Elle ne voulait pas me ralentir mais moi je voulais retarder le plus possible le moment. J'y arrivai, je restai 45 minutes au téléphone, vous n'imaginer même pas la note de téléphone. Quand je raccrochai, je soufflai un "moi aussi je t'aime maman". Je restai bien 20 minutes devant l'écran de mon téléphone pesant le pour et le contre du prochain appel que je ferais. Je n'arrivais vraiment pas à me décider. Et si elle n’était pas contente, si elle avait trouvé quelqu'un d'autre, si elle ne m'aimait pas,... Comme dirait ma grand mère "Avec des si on pourrait mettre Paris en bouteille" Mais si un seul de ses si était vrai ce serait ma vie que je mettrais en bouteille. Car je sais que c'est elle que j'aime, car je sais que c'est elle à bonne.

Je me décidai enfin, je déverrouillai mon GSM, en fond d'écran c'était elle, une des dernières photos, celle qu'on avait pris le jour où elle était partie. Je souris quand je vis la photo. J’allai dans mon répertoire, m'arrêta sur son surnom, Lea et attendit. C'est elle qui l'avait rajouté, elle avait mis un petit cœur avec. J’appuyai sur le téléphone vert et amenai le GSM à mon oreille. Je priai pour qu'elle ne décroche pas, ce qui n'arriva pas bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 26
Date d'inscription : 27/04/2010
Messages : 63
Pseudo : Happy-Me
Copyright : (c)Obsession27
Avatar : Taylor Momsen
Groupe : Philémon &&' Bacis
Age du personnage : 18 ans


Diary
Notes personnelles:
Relationship:


MessageSujet: Re: Atterissage Brusque Dim 9 Mai - 21:14

Je venais de passer une des nuits les plus atroce de ma vie. J'avais rêvé de ma naissance et de mon adolescence. Mais le plus horrible était d'avoir révé de ma "demi soeur". Dans mon rêve, elle serait venue me rentre visite ici, en Suède. Autant vous dire que c'est un cauchemar ! Enfin. Maintenant c'était fini. Il était environ 5h du matin. L'envie de me lever ne me pris pas donc je fis l'effort de me rendormir afin de me reposer un maximum de la soirée d'hier. J'avais participer à une soirée des plus déjantée qui soit. Alcool à volonter, garçons de tout côté. Bref une super soirée.

En faisait ce rêve, j'ai eu la sensation que quelque chose allait se passer aujourd'hui. De bon ou mauvais je ne savais pas mais je commençais à avoir le coeur qui se serait. Non pas que j'appréhendais ma journée, mais plutôt parce que j'étais assez pressé de savoir ce qui allait se passer. Je ne mis pas longtemps avant de me rendormir. J'étais de nouveau parti aux pays des reves. Ce rêves ou tout devenait parfois plus beau, ou les questions ne se posaient plus. Mais surtout, ou tu vivais ce que tu avais envie de vivre. C'est le plus merveilleux des mondes a mon gout. Enfin.

Je m'étais donc rendormie paisiblement dans mon lit. Mon sommeil était cette fois paisible, agréable, sans réel perturbation. Mais malheureusement il ne dura que quelque heures. Je dirait 3bonnes heures, pas plus. Mon téléphone sonna. Je cru au début que c'était mon réveil, mais en réalité non, c'était quelqu'un qui m'appellait. Dieu que ca reveille du Slipknot. Enfin.
D'une petite voix endormie, encore couché sous ma couette, les yeux fermé, je decrochais mon BlackBerry


    ▬ Mmmh...Allo ? (...) hein ? Qui ? (...)


Je me soulevais d'un seul coup, bien reveillée cette fois. Mon coeur faisait des bons pas possible. Avais-je bien entendu ou était ce ma tête qui me jouait des tours ? Au font, j'avais vraiment envie que ce soit lui mais pourtant je doutais fort qu'il m'appelle. Et si c'était le cas, pourquoi le faisait-il ? Cela faisait un moment qu'il m'avait pas donné de nouvelle. Et moi, j'avais abandonné l'idée de lui en donner vu qu'il ne répondait que rarement mais surtout que je voulais oublier mon passé. C'est vrai que je ne voulais pas l'oublier lui, mais il faisait parti de mon passé. Et penser a lui me faisait penser a mon adolescence, un véritable cauchemar. Je croisais tout de même les doigts, j'espérais avoir bien entendu, j'espérais que ce soit vraiment lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 28
Date d'inscription : 08/05/2010
Messages : 38
Pseudo : Moka J. Thompson
Copyright : MAMZELLE-NESSA & DEVOTION
Avatar : Cam Giganget
Groupe : philémon & baucis

Age du personnage : 20 ans
Statut : Amoureux
Occupation(s) : Etudiant
Localisation : Un contrée lointaine


Diary
Notes personnelles:
Relationship:


MessageSujet: Re: Atterissage Brusque Lun 10 Mai - 17:17

Je commençai la communication, en pensant que je faisais une énorme bêtise pourtant je ne raccrochai pas. Je me mordais la lèvre inférieure pendant que les "tuuut" se faisaient retentir dans mon oreille. Je comptai, il y eut 5 "tuut" avant qu'elle décroche. Je sais que pour que ca parait important il fallait faire sonner 4 fois. Je ne crois pas que ce soit très important en faite, je pourrais très bien lui dire quand nous aurons des vies minables et que nous seront vieux. Que je n'aurais plus aucuns doute sur la réponse qu'elle me fournira et que je n'en espérerai pas, tout au fond de moi, une autre. Je regardais autour de moi comme si j'avais l'impression d'être écouté alors que je disais rien, pas encore. Mais je ne suis pas sur de pouvoir parler. Je sais bien qu'on fond de moi, j'espérais qu'elle répondrait, elle répond toujours, mais je ne cessais de répéter "Répond pas, répond pas,..." mais elle décrocha et je pense que si elle n'avait pas fait un petit bruit en décrochant, qu'elle aurait entendu "répond pas". Sa voix semblait lointaine et un peu grave. Quand je regardai l'horloge de l'aéroport je compris tout de suite, elle devait encore dormir, il n'était que 8 heures du matin, un samedi de plus. J'aurais du laisser Nick venir me chercher, lui il était debout. Mais il m'aurait forcé à l'appeler. Je me mordis à nouveau la lèvre. Je faisais toujours ca quand j'étais légèrement stresser voir très stresser. Il fallait que je dise que c'était moi bien que l'idée de me faire passer pour un pote bourré ne semblait pas une mauvaise solution.

"Léa ? C'est Moka ! (...) C'est Moka, je t'appelle de l'aéroport là ! Celui de Suède !"

Je ne savais pas si ses questions étaient étonnées ou du genre "C'est qui celui la ?". J'espérais que ce n'étais pas la deuxième solution. Parce qu'alors je pouvais déjà aller acheter un nouveau ticket et direction la France. Je serais peut être resté un peu plus longtemps, pour faire la fête et essayer de me changer les idées avec une Suédoise. Bien que ce soit raté d'avance. J'ai hésité à répondre avec un peu d'humour noir du genre "tu vois le pote avec qui tu fumais du cannabis et qui est raide dingue de toi". Mais je l'aurais plutôt fait en plien jour et n'ayant rien à lui dire de très important. Mais je ne l'aurais pas fait au saut du lit et en lui annonçant que j'étais en Suède. Si je l'avais réveillé, elle devait toujours être dans son lit en ne pensant qu'à se rendormir le plus vite possible. Je m'étais levé et je marchais dans l'aéroport, j'avais laissé mes valises, là. Qui allait piquer un vieux sac tout pourri de l'armé appartenant à mon père. Il y avait aussi mon sac de sport mais bon je ne pense pas qu'on va le piquer non plus. J'avais murmuré les derniers mots ayant peur de sa réaction. Mon cœur battait beaucoup trop vite et me concentré sur mes pieds ne me servait pas à grand chose. J'avais la gorge sèche quand si j'avais couru et que je n'avais toujours pas trouvé un peu d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 26
Date d'inscription : 27/04/2010
Messages : 63
Pseudo : Happy-Me
Copyright : (c)Obsession27
Avatar : Taylor Momsen
Groupe : Philémon &&' Bacis
Age du personnage : 18 ans


Diary
Notes personnelles:
Relationship:


MessageSujet: Re: Atterissage Brusque Lun 10 Mai - 19:14

Autant vous dire que mon coeur accélérait de plus en plus. C'était bien lui. C'était bien Moka. Mon dieu ! J'aurais cru perdre mon coeur pendant une bonne minute. La fin de sa réponse me réveillait encore plus. Il était là ... EN SUEDE !!! Vous imaginez dans quel état je suis à 8h du matin ? Un samedi en plus ? Dans la plus grande joie, la plus grande excitation et en même temps la plus grande peur. Ca faisait un moment que je ne l'avais pas vue. Le revoir me ferait plaisir, c'est certain, mais en même temps, peut être qu'il n'était là que pour se taper une petite suédoise. En même temps si c'était le cas, je ne vois pas pourquoi il m'aurait appelé. J'avais un sentiment étrange. J'avais quelque chose d'étrange qui se tramait dans mon petit corps. Il fallait que je me lève. Maintenant. J'avais qu'une idée en tête, aller le voir .. le chercher même. Même si quelqu'un devait déjà le faire. Je devais le voir. C'était primordiale.

Des tonnes de souvenirs passait dans ma tête. Les meilleurs souvenirs qu'ils soient, que j'ai eu avec lui. Vraiment, il était tout pour moi. Mais attendez, imaginez il s'est ramené avec quelqu'un ? Avec sa copine ? Qu'il est venu ici pour me voir et me la présenter vu que je suis sa meilleure amie ... Ah non ! C'est hors de question ! Je ne veux pas voir sa copine moi ><. Je ne veux pas qu'il ait de copine ! Si c'est le cas, je la tuerais de mes propres mains s'il le faut. Moka est a moi, qu'on le veuille ou non !


    En Su-Suède ??? Tu ... T'es .... Attend moi, j'arrive !!!!!



Non, Je ne voulais pas l'avoir au téléphone, mais je voulais le voir. Je raccrochais vite et j'ai filé sous la douche froide qui me reveilla encore davantage. Je me suis fait la plus belle possible. Maquillée pour faire resortir mes yeux, du rouge sur mes levres aussi. J'avais enfilé une robe, avec un collant Opaque. Après tout nous sommes en Suède et a 8h il fait froid x). Au pieds ? J'avais mis des converses qui datait de mes 17 ans. Avec Moka, on les avait restylisé. Alors autant vous dire qu'elles me tiennent à coeur. Je pris mon sac dans lequel j'engoufrais mes clé, mon portable et tout ce qui m'était nécessaire. Arrivé au niveau du palier, je me suis mise a courir vers ma voiture, garé sur le parking du lycée. Mes cheveux ondulés volait avec le vent.

Je crois que je n'ai jamais roulé aussi vite de ma vie. J'étais en excès de vitesse mais j'avais qu'une hate c'était de le voir. En même temps, ca fait 6 mois que je ne l'ai pas vu ! Comprenez moi quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 28
Date d'inscription : 08/05/2010
Messages : 38
Pseudo : Moka J. Thompson
Copyright : MAMZELLE-NESSA & DEVOTION
Avatar : Cam Giganget
Groupe : philémon &amp; baucis

Age du personnage : 20 ans
Statut : Amoureux
Occupation(s) : Etudiant
Localisation : Un contrée lointaine


Diary
Notes personnelles:
Relationship:


MessageSujet: Re: Atterissage Brusque Lun 10 Mai - 20:58

La conversation fut brève. Courte mais elle n'était que ce qu'il fallait être. Pas de question du genre "Qu'est ce que tu fou ici ?" ou "Pourquoi t'es la ?" Dès qu'elle sut que j'étais en Suède, elle me semblât heureuse ou excitée. Je souris à cette idée, je souris comme un con mais je souris. Qu'elle soit heureuse que je sois ici, c'était un soulagement, un gros poids qui s'enlevait d'un coup. Elle me dit qu'elle arrivait et je souriais encore plus. C'est presque si je ne dansais pas mais je faisais des pas qui n’avaient rien de normal. Elle raccrocha et j'avais toujours le sourire aux lèvres. Je me rassis pour l'attendre, bien que je pense sortir mais je sais qu'il fait froid. Un homme était assis à coté de moi, je lui souris tellement qu'il en fut presque gêné. Je crois qu'il m'a pris pour un fou. De l'autre coté, un vieux monsieur. Il me sourit, comme si il avait comprit mais je ne me posai pas de question. Son vol fut appeler et il me regarda, prit ses affaires et juste avant de partir, il me dit, toujours avec le sourire : "Bonne chance". Cela me fit rire et je pris ma veste, une belle grosse veste et je l'enfilai. Je repris tout mes affaires, un sac dans chaque main et parti vers la sortie. Je ne savais pas où elle allait arriver mais ce n'est pas grave.

J'avais à présent envie de la voir, envie de la prendre dans mes bras. Et en même temps cela faisait 6 mois, elle aurait très bien pus se trouver un copain, un mec avec qui elle dormait quand je l'ai réveillé et avec qui elle allait arriver. Je perdis alors mon sourire car je n'avais pas pensé que quelqu'un puisse se mettre entre nous. Je plongeai ma main dans ma poche et en ressorti une cigarette, je l’allumai. Il fallait que je fume, simplement parce que cela faisait 6 mois que je n'étais plus aussi stresser. J'étais plutôt drogué au chocolat depuis quelques mois. Ma mère me disait qu'il n'y a que ca de vrai dans une dépression et on regardait ensemble des séries à fleurs de peau. Ma mère d'une certaine façon appréciait ma présence et moi, d'une certaine façon, c'était la seule présence que j'acceptais. Nous étions devenus presque inséparables. Sauf le soir où la je sortais en boite, comme en Australie. Je fini ma cigarette et l'éteignit dans un cendrier tout près, je n'aimais pas l'écraser sur mon pied, c'était mal vu de un et deux ce n’était pas propre. Je repris mon GSM et envoya vite fais un message à ma mère, faut pas qu'elle s'inquiète bien que je ne l'avais quitté que depuis 1 demi heures. J'attendais de l'apercevoir guettant toute les voitures qui arrivaient, bien qu'elle puisse arriver à pied. A chaque fois que je voyais une chevelure blonde, mon cœur se crispa. Mais ce n'était pas elle. Alors j'atendis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 26
Date d'inscription : 27/04/2010
Messages : 63
Pseudo : Happy-Me
Copyright : (c)Obsession27
Avatar : Taylor Momsen
Groupe : Philémon &&' Bacis
Age du personnage : 18 ans


Diary
Notes personnelles:
Relationship:


MessageSujet: Re: Atterissage Brusque Lun 10 Mai - 22:06

J'avais le chauffage dans ma voiture, ce qui me déstressait un peu. Mon Dieu !Le temps qu'il faut pour arriver à l'aéroport me paraissait interminable. Mais je voyais des panneaux de plus en plus fréquent ce qui me disait que j'étais presque arrivé. Heureusement ! Mon coeur accélérait plus j'avancais vers l'aéroport. C'est une fois arrivé la bas que je paniquais davantage. Je ne savais pas s'il était seul ou s'il était accompagné. En même temps, fallait pas que j'y pense. J'avais l'occasion de le voir, peut être pour peu de temps, alors autant que j'en profite.

J'arrivais enfin à l'aéroport. Je garais ma voiture dans le parking payant et je sortis à toute allure de celle ci. Je regardais partout devant l'entrée principale. En espérant qu'il soit la ><. Je cherchais de tout côté, espérant appercevoir un beau chatin seul. Je l'appercus enfin. Mon coeur se mit à battre davantage. J'étais vraiment tout excité à l'idée de le voir, à l'idée de le prendre dans mes bras. Je couru comme une con jusqu'à lui et sans même lui laisser le temps de dire ouf je lui sautais dessus en lui larguant un bon gros bisous sur la joue, en coin de bouche. Mon dieu ! Son odeur m'avait manqué !


    MOKAAAA !!! ♥️
    Mon Dieu ! T'as pas changé ! T'es toujours aussi beau


c'est vrai, il avait vraiment pas changé ! Il était toujours aussi beau, aussi craquant ♥️. Dieu qu'il m'avait manqué ! Dire que j'avais passé autant de temps loin de lui. Maintenant que j'étais avec lieu, je me demande comment j'ai pu vivre sans lui. Sa présence me rassurait, vu qu'il était seul. Mon coeur battait toujours aussi rapidement mais j'étais moins stressé ♥️. Dieu que j'étais vraiment bien avec lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 28
Date d'inscription : 08/05/2010
Messages : 38
Pseudo : Moka J. Thompson
Copyright : MAMZELLE-NESSA & DEVOTION
Avatar : Cam Giganget
Groupe : philémon &amp; baucis

Age du personnage : 20 ans
Statut : Amoureux
Occupation(s) : Etudiant
Localisation : Un contrée lointaine


Diary
Notes personnelles:
Relationship:


MessageSujet: Re: Atterissage Brusque Mer 12 Mai - 17:49

Je restais planté comme un piquet tout près de l'entré. J'avais froid, je gardais mes mains dans les poches de devant de mon jean. Il faisait vraiment froid ici, je croyais que c’étais impossible, d’avoir plus froid qu’à Paris. Je ne comptais bien sur pas le pole nord et le pole Sud. Mais si, ici, il faisait froid, très froid. J’en regrattais presque l’Australie. Je regardais tout autour de moi, peur de la rater. Mon attente ne fut pas si longue. Quand je l’aperçu, je souris. Elle ressemblait à mes souvenirs, il faut dire qu’en 6 mois et à 18 ans, on n’a pas vraiment le temps de changer physiquement. Elle commença à courir ce qui me fit rire car elle avait sa propre façon de courir. En plus au milieu de tout ses gens, complètement gelé, courir faisait idiot mais je m’avançai aussi, je voulais raccourcir le moment où on se retrouverait. Maintenant dans mon esprit tout était clair. Je n’avais plus aucun doute. Elle posa un bisou sur la joue, près de mes lèvres. J’en aurais presque rougit, mais bon je savais me contrôler. J’aimais son odeur et elle avait gardé le même parfum. Il sentait si bon, elle sentait si bon. Ce n’est pas comme moi qui à présent sentais la clope. Il parait que je n’avais pas non plus changé. J’étais content de l’apprendre. Mais c’est sa voix qui n’avait pas changée. Différente que celle de la tantôt au téléphone. Je la regardais comme si j’allais rattraper le temps, ce n’allait pas marcher. J ‘avais le sourire aux lèvres et le cœur qui battait trop vite. Elle était toujours aussi belle, toujours aussi magnifique. Comment avais je pu la laissé partir aussi loin de moi, c’était idiot. Pourquoi, quand elle me l’a annoncé n’ai-je pas directement été cherché un billet d’avion ?

Léaaaa ! Je ne dirai pas le contraire, tu es magnifique. Toujours aussi belle. Je suis content de te voir !


Et c’était vrai. Comme si j’avais eu une révélation. Elle aurait une grande flèche qui clignote au dessus d’elle en disant « C’est la bonne », j’aurais eu le même sentiment. Non, ca aurait été moindre. Je comprenais enfin ma pseudo dépression et les films à l’eau de rose. Je crois que je comprenais enfin le sens de ma vie. Mon cœur se serra car je devrai bien lui dire un jour ou l’autre. Mais quand je la voyais, je reportais. Ca arrivera bien tout seul. J’eus un frisson et ma peau est devenue toute pale comme à chaque fois que j’avais froid. Je souris quand même. Je me demandais bien pourquoi avait-elle choisis la Suède. Peut être qu’elle voulait juste les empêcher de venir. J’eus à nouveau un frisson.

Il fait vraiment froid, ici, pire quand France.


Je ris bien que j’avais un peu peur de sa réaction, après tout pour y être resté si longtemps, la ville devait lui plaire ou elle devait avoir des personnes à qui elle tenait à présent. Ce n’était pas vraiment à ca que je devais penser. Mais j’y pensai tout de même. Je ne cessais de sourire, bizarrement, je ne me sentais pas à l’aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 26
Date d'inscription : 27/04/2010
Messages : 63
Pseudo : Happy-Me
Copyright : (c)Obsession27
Avatar : Taylor Momsen
Groupe : Philémon &&' Bacis
Age du personnage : 18 ans


Diary
Notes personnelles:
Relationship:


MessageSujet: Re: Atterissage Brusque Mer 12 Mai - 23:07

Je le regardais fixement. Comme si j'avais besoin de temps pour le retrouver, pour retrouver les moindre détails de son visage, pour retrouver son odeur. J'avais un sourire aux lèvres. C'était vraiment si bon de le retrouver, lui, celui que j'aimais plus que tout. Je savais que c'était lui le bon, mais le problème c'était que lui dire je n'y arrivais pas. Je me suis mise a buguer devant lui un petit moment. J'avais tellement envie de l'embrasser ... J'me suis approché pour le faire mais au dernier moment j'lui déposais de nouveau un bisous au coin de ses lèvres.
Moi aussi j'étais contente de le voir. Plus que quiconque d'ailleurs, c'était certain ! Je le serrais dans mes bras. Le sentir près de moi me faisait vraiment du bien.

Je le vis alors palir ... comme chaque fois qu'il avait froid. Moi j'avais pris l'habitude du froid vu que cela faisait un moment que j'étais en Suède. Puis, j'ai toujours aimé le froid. Je trouvais que le froid donnait une ambiance particulière à la nature, à l'environnement. Et je trouvais cette ambiance magnifique a mon gout. Mais je le voyais trembler legerement ce qui me fit sourire. Je me collais a lui, la chaleur humaine, c'est c'qui à de mieux Wink. Raaaah! J'étais si bien.


    Tu m'as tellement manqué ...


C'est vrai que la ville me plaisait beaucoup. Elle avait son charme. Puis j'avais revu des gens que j'avais rencontré en France et j'avais rencontré des personnes formidables ici. Je m'y étais attaché, et ma vie était vraiment mieux qu'avant désormais. Mais c'est vrai qu'il me manquait quelque chose. Il me manquait, lui. Et ca m'a fait un enorme vide pendant 6 mois environ ..
Je ne le sentais pas à l'aise .. En même temps, ca faisait un moment qu'on ne s'était pas vu.


    Oui c'est vrai qu'il fait plus froid qu'en France. Mais tu verras, tu finis par t'y habituer Smile.
    Mais en attendant .. Ca te dit d'aller te mettre au chaud ? J'te paye une chocolat chaud ou un café. C'que tu veux ♥️


J'avais tellement de choses a lui raconter. Tellement de chose a lui dire. J'avais surtout tellement envie de passer du temps avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féminin Age : 28
Date d'inscription : 08/05/2010
Messages : 38
Pseudo : Moka J. Thompson
Copyright : MAMZELLE-NESSA & DEVOTION
Avatar : Cam Giganget
Groupe : philémon &amp; baucis

Age du personnage : 20 ans
Statut : Amoureux
Occupation(s) : Etudiant
Localisation : Un contrée lointaine


Diary
Notes personnelles:
Relationship:


MessageSujet: Re: Atterissage Brusque Jeu 13 Mai - 14:45

Je sentais la chaleur de son corps contre moi et je n’avais plus froid. Dans ses bras, j’avais l’impression d’avoir enfin trouvé ma place. Quand je la regardais, dans le bleu des yeux, j’avais toujours envie de l’embrasser pour lui dire à quel point j’étais heureux d’être là. Alors la prendre dans mes bras, c’était la seule façon de m’en n’empêcher. Je me décollai légèrement d’elle. Elle n’imaginait pas comment elle m’avait manqué, je crois qu’elle n’a même pas idée de la façon dont j’ai vécut les 6 derniers mois. Je n’ai plus vu mes amis depuis 6 mois parce que quand je les voyais, ils faisaient tout pour me remonter le moral sans succès. Mais ca ne marchait pas. Je regardais sa robe, je la regardais tout entière. Elle était belle, et le fait de la regarder tout le temps, ne changeait rien, elle était toujours aussi belle. Elle me proposa d’aller nous réchauffer. Ca me plairait bien parce que je ne pense pas rester collé à elle tout la journée, je ne pense pas que ce soit faisable même si ca me plairait bien. Elle voulait payer, je n’étais pas d’accord. C’était à moi de payer, je m’impose dans sa nouvelle vie et elle devrait payer. Non, ca n’allait pas du tout alors. Je fis une légère moue en commençant à marcher dans la rue, je ne savais pas où j’allais, et puis de toute façon tant qu’elle était là rien n’avait d’importance. Je passai mon bras au dessus de ses épaules, et marchai pas vraiment droit comme quand j’étais bourré.

Je suis d’accord pour le café, le matin, il n’y a que ca de vrai. Mais c’est moi qui paye. J’ai du échanger tout mes euros contre des couronnes suédoises.


C’est vrai tout mon compte en banque n’est constitué que de couronnes suédoises. Mes parents avait rajouté même un peu plus d‘argent. Enfin deux cafés ce n’est rien. J’avais envie de l’emmener dans un café qu’elle aimait particulièrement mais même s’il marchait dans une direction inconnue. Bien que c’était excitant d’aller n’importe où, elle, elle devait bien savoir où ca nous menait. Je savais qu’elle avait une voiture mais marcher me semblait être une bonne solution. Je la regardais.

On marche dans une direction que j’ai prise au hasard mais tu dois bien savoir s’il y a un café que tu aimes par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Atterissage Brusque

Revenir en haut Aller en bas

Atterissage Brusque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gettin'over you :: Terre de glace. ♠ :: les alentours ; s'évader un peu. ♦ :: l'aéroport-
menu1

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit